Les pages diverses et variées de Jacques Ghémard

 
Accueil
Sommaire
Généalogie
 Réflexions
 Noeud de Sylvain
 Oxymore marin
 Sécurité routière
 Orphelins de guerre
 Gauche et droite
 Mariage pour tous
 Revenu citoyen
 Droit du sol
Radegonde
Bateaux
ADSL
Algodystrophie
Mes sites
Contact
Recherche
Liens
 
 

Réflexions

 

Le noeud de Sylvain

 

Mes sources

Je viens de découvrir ce noeud dans un article de Voile et moteur et il a aussi sa page Wikipedia

Les avantages de ce noeud y sont bien décrits : la fonction d'un noeud de chaise, aussi facile à dénouer qu'un noeud de chaise et plus résistant qu'un noeud de chaise.

"Plus résistant" est à comprendre dans deux sens, moins sujet à se dénouer spontanément et ne se rompant que soumis à une charge plus importante

Mais je n'ai pas trouvé que les façons de le faire décrites soient aisées et facilement compréhensibles et je pense avoir trouver une méthode beaucoup plus simple ...

Et l'occurrence l'objet est un tampon buvard réalisé par mon oncle Pierre Guénard lorsqu'il était encore écolier dans les années 1930

L'objectif

La premiere chose à apprendre et à ne pas oublier à propos d'un noeud, c'est à quoi il sert.

Donc pour le noeud de Sylvain, l'objectif à ne pas perdre de vu est "faire une boucle à l'extrémité d'un cordage non tendu"

Nous allons donc d'abord constituer cette boucle et pour ne pas l'oublier, le plus simple est de faire cette boucle autour d'un objet comme une bite d'amarrage ou un pied de table

Le courant c'est l'extrémité du cordage avec laquelle on va faire le noeud

Le dormant c'est la partie du cordage qui va vers son autre extrémité

La réalisation

Comme pour le noeud de chaise, nous allons faire une petite boucle sur le dormant du cordage en le tordant sur lui même

Pour un noeud de chaise on fait la petite boucle avec une rotation de 180°, là c'est 360°

Comme votre main ne peut pas tourner d'un tel angle il faut donc le faire en deux fois

La différence avec un noeud de chaise commence ici :

cette petite boucle, il faut maintenant la tordre une deuxième fois

Je tiens le noeud avec une baguette pour ne pas le cacher avec mes gros doigts

Et ensuite on introduit le courant dans la petite boucle

On fait un demi tour et on entre à nouveau dans la petite boucle

Plus qu'à serrer, le noeud est terminé

Attention à respecter le sens dans lequel j'ai tordu la petite boucle et introduit le courant dans cette boucle, sinon le noeud réalisé ne sera pas exactement le noeud de Sylvain

Toutefois alors que pour un noeud de chaise se tromper de sens ne permet pas de faire un noeud, pour le noeud de Sylvain vous ferez quelque chose qui semble fonctionner tout aussi bien. Mais je ne sais pas si ses qualités sont vraiment les mêmes. Il faudrait faire des essais de rupture

On peut même faire 3 ou 4 tours ce qui fait un "noeud de pendu" qui ne se serre pas

Les anxieux pourront aussi profiter de ces tours pour faire un noeud de cabestan mais l'avantage du noeud qui se défait facilement sera probablement perdu

Variante(s)

On peut faire un deuxième tour avec le courant et entrer à nouveau dans la petite boucle. Le noeud est ainsi parfaitement assuré

Défaire le noeud

Comme pour un noeud de chaise, une partie du noeud n'est jamais serrée et peut donc être déplacée facilement quand le cordage est hors tension et cela débloque le reste du noeud.

Magique !


Sommaire / Réflexions / Noeud de Sylvain

Dernière mise à jour le mardi 14 avril 2020


Oxymore marin



page.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 30 4 2020  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  7 requêtes