Les pages diverses et variées de Jacques Ghémard

 
Accueil
Sommaire
 Généalogie
  personnages principaux
   Louise
   La lettre
   Naissance de Pierre
   Y
   Ticket !?
   Son fils Pierre
   Maman Ninie
   Lusigny
   Homme pressé
   Lettre logeur
   Laizy
   Enfance
   Ecole Autun
   Bonne d'enfant
   Zimmermann
   Paris
   Obernai
   Photos
   Ou est elle ?
   Récapitulation
Mariages
Jeanne Guénard
Massy
  Ferdinand
  Ghemar?
  Louis-Joseph
  Paul Grattier
  L'épi d'or
  Le cas Lagoutte
  Claudie André
  Berthot
Contact
Recherche
Liens
 
 

Louise Ghémard, ma mystérieuse grand-mère

 

Née à Laizy, Saône et Loire

 

Et puis voilà, patatras, un soir je reçois un appel téléphonique : "Bonsoir, je suis généalogiste et je pense qu'Elisabeth Louise Ghémard dont vous parlez dans la page sur votre père, fait partie de notre famille originaire de Laizy ..."


Cliquez

Mais Elisabeth Louise Ghémard A, lingère, habitant Paris, 25 ans en 1920, est elle bien la même qu'Elisabeth Louise Ghémard B, née en 1895 à Laizy ?

Pour démontrer que A=B voici les points communs et les différences :

Ghémard, un nom rare pour lequel nous n'avions trouvé que deux familles apparemment distinctes et qui n'en font donc qu'une si A=B. Nous cherchons une aiguille mais pas dans une botte de foin.

Elisabeth Louise, mêmes prénoms pour A sur l'acte de naissance de Pierre que pour B sur son propre acte de naissance, de mariage et de décès.

Louise. La lettre de A à la nourrice est signée Louise, et ceux qui ont connu B confirment qu'elle se faisait appeler Louise.

25 ans en juin 1920 pour A. B est née le 23 mars 1895, elle a donc bien 25 en ce mois de juin 1920 à la naissance de Pierre.

Lingère. Sur l'acte de naissance de Pierre en 1920, A est déclarée lingère. Sur son acte de mariage en 1930, B est lingère.

Née à Saint Quentin pour A, suivant la transmission orale de 4 bouches successives en 40 ans. Née dans un village proche d'Autun dans la réalité pour B. Donc erreur probable pour Saint Quentin et pour l'Aisne où d'ailleurs aucune naissance de Ghémard n'est signalée nulle part (mais erreur qui n'a pas permis à Pierre de retrouver sa mère et qui nous a bloqués longtemps).

Soeurs religieuses. Trois soeurs religieuses (peut être même carmélites) dans la tradition orale pour A. Au moins une soeur religieuse pour B, soeur Aurélie, une demie soeur, Lazarette Boudot, religieuse au Japon, et une autre demie soeur, Marie Ghémard, dont nous ne savons pas la destinée (pas de décès, pas de mariage). Et en plus une "demie nièce par alliance" mais plus agée qu'elle, Marguerite Gras, elle aussi religieuse au Japon.

Paris. A est domiciliée à Paris en 1920, B l'est aussi en 1930 (et même en 1921...). Ce n'est pas le même quartier, mais pour A nous avions déjà 2 adresses différentes et l'adresse d'une "grand" (grande amie, grande soeur ?) proche de l'adresse de B en 1930.

Signatures. Voici, la signature de A en bas de la lettre à la nourrice de Pierre en 1920, et en dessous celle de B en 1930 sur son acte de mariage. La première est droite, la deuxième est en courbe. Sur la deuxième, la boucle du haut du "G" est décalée vers le bas et la gauche. A part ça tout se ressemble très fortement.

- La fin du "G" et le début du "h" qui devraient normalement raccorder ces deux lettres, sont décalés en hauteur.

- L'accent sur le "é" est presque vertical et éloigné du "e"

- les boucles du "m" sont anguleuses.

- Que dire du "a", il est bien le "a" !

- le "r" a une petite houppette sur la tête.

- la barre du "d est un peu détaché en bas alors qu'elle était bien collée au rond en haut, Mais à part ça le rond est tout aussi rond ...

Bref ma carrière de graphologue n'ira pas plus loin mais je pense pouvoir affirmer que ces deux signatures ont été tracées par la même personne.

Et nous pouvons désormais comparer la signature de mariage de B avec celle ou A est témoin de mariage en 1919

La encore la différence est dans le "d" (c'est la faute de Ferdinand qui a rajouté ce "d")

A=B

C'est évident, non ? Il n'y a qu'une seule Louise Ghémard, née à Laizy, mère à 25 ans sans l'avoir révélé à sa famille, ni à ceux et celles qu'elle a aimés par la suite.

Mais peut être que sa soeur cadette, Soeur Aurélie, dont elle semble avoir été proche, était dans la confidence ???


Sommaire / Généalogie / personnages principaux / Louise / Laizy

Dernière mise à jour le jeudi 29 mai 2008


Enfance



page.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 12 5 2013  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  13 requêtes